Une journée d’étude sur les inventaires révolutionnaires

Nos collègues de l’IRHT et des Archives nationales organisent, au mois de décembre prochain, une journée d’étude

Recenser les « richesses littéraires de la nation » :
Pour une moisson des inventaires révolutionnaires

vendredi 11 décembre à l’IRHT (40, av. d’Iéna, 75116 Paris)

Pendant la Révolution, les bibliothèques de l’Ancien Régime ont été systématiquement inventoriées en vue des nationalisations et des confiscations de biens. À divers niveaux administratifs, ont été produits des documents variés et complémentaires, qui donnent une vision « en coupe » des bibliothèques de France à la fin du XVIIIe siècle. Les fonds des Archives nationales ne présentent qu’une partie des sources, qui sont aujourd’hui conservées par une multitude d’institutions réparties sur le territoire français et dont les statuts sont divers : archives nationales, départementales et municipales, bibliothèques municipales et universitaires, bibliothèques parisiennes, etc.

Organisée à l’initiative des Archives nationales et de l’Institut de recherche et d’histoire des textes, cette journée d’étude s’oriente autour de deux axes :

  • présenter le projet « Catalogues de bibliothèques ecclésiastiques saisies pendant la période révolutionnaire (1770-1797) » réalisé par les Archives nationales, avec le soutien de l’Équipex Biblissima ;
  • comprendre la dispersion des documents et donner des clefs pour reconstituer des corpus de sources.

L’objectif de cette journée est de proposer aux professionnels de valoriser une partie de leur fonds en replaçant les documents dans un contexte historique plus large et en les mettant en résonance avec d’autres documents complémentaires. Cette rencontre devrait aussi permettre aux chercheurs de mieux comprendre la nature et la structure des sources, socle de leur recherche.

Programme et informations ici


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *