À propos

Ce carnet est consacré à l’érudition des bénédictins de la Congrégation de Saint-Maur et se veut une contribution à l’histoire de la République des Lettres. L’organisation d’un vaste réseau de correspondants et de collaborateurs, en France et à l’étranger, a permis à l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, maison mère de la congrégation, de devenir aux XVIIe et XVIIIe siècles l’un des centres intellectuels les plus riches et les plus féconds. L’ensemble des manuscrits, des imprimés et de la documentation que l’abbaye a ainsi pu centraliser à Paris, où étaient rassemblés les érudits de la congrégation, a favorisé l’essor de grandes entreprises collectives telles que la préparation de nombreuses éditions de Pères grecs et latins (Athanase, Augustin), du De re diplomatica (1681), de la Gallia Christiana (1715-1865), de l’Histoire littéraire de la France (1733-) ou encore de la Bibliotheca bibliothecarum manuscriptorum nova de Bernard de Montfaucon (1739).

On publiera ici régulièrement les documents mis au jour à l’occasion d’un dépouillement des archives mauristes, aujourd’hui conservées à la Bibliothèque nationale de France, au sujet de ces divers projets, et en particulier des recherches menées par les bénédictins sur les manuscrits des bibliothèques de France et d’Italie. Ce carnet sera un complément et une voie d’accès au projet d’édition électronique de la Bibliotheca bibliothecarum manuscriptorum nova de Bernard de Montfaucon et de ses sources manuscrites, en cours de réalisation grâce à un partenariat, financé par l’Equipex Biblissima, entre la Section de codicologie de l’IRHT, le Département des manuscrits de la BnF, le Centre Michel de Boüard – CRAHAM et le Pôle du document numérique de la MRSH de Caen.

2 réflexions au sujet de « À propos »

  1. Bonjour
    Je suis le curé de l’ancienne abbaye mauriste de Saint-Sever dans les Landes. Dans les papiers conservés aux archives départementales des Landes figure l’approbation par le vicaire général de la congrégation de St-Maur dom Omer Delville d’un emprunt de 6000 livres destiné à réparer l’orgue daté du 29 janvier 1756.
    Je vois que votre recherche concerne l’érudition des mauristes mais savez-vous si les archives de la congrégation concernant ce genre d’affaires ont été conservées et où ? Un éventuel devis fourni lors de cette demande d’autorisation renseignerait sur l’histoire de l’instrument.

    En vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien accorder à ce message, je vous prie de croire en mes meilleurs sentiments

    abbé Dominique Bop

    1. Bonjour,

      Je ne suis malheureusement pas spécialiste des archives proprement dites de l’abbaye de Saint-Germain. Mais je peux toutefois vous conseiller d’aller consulter, à ce propos, aux Archives nationales, le Répertoire critique ms. des anciens inventaires conservés dans les divers fonds de la série L, d’E. Martin-Chabot (vers 1923), qui vous apportera des informations importantes sur la constitution des archives de Saint-Germain avant la Révolution.
      Peut-être trouerez-vous également quelque chose dans la série S des AN : les documents S 2834 à 3209, en particulier, sont des instruments de recherche généraux concernant Saint-Germain-des-Prés.

      Je vous souhaite bonne chance dans vos recherches.

      Bien à vous,

      Jérémy Delmulle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *